.

.

Commentaires

Certains d'entre vous me signalent que leurs commentaires ne sont pas publiés. Ce dysfonctionnement affectant Blogger m'oblige à aller les chercher manuellement.
Si vous ne voyez pas apparaître vos commentaires après un délai raisonnable (bah oui, on n'est pas aux pièces non plus !), merci de me le signaler à l'adresse paris.bise.art@gmail.com .

jeudi 15 octobre 2015

La défense - évolution d'un quartier

Hors Paris

Ce montage a été effectué grâce au site Geoportail ( Clic ! ).
Il nous montre l'évolution d'un quartier, des bidonvilles aux tours de bureaux.
Le seul élément qui n'a pas changé, c'est la statue de la défense, jadis au centre d'un grand rond-point et aujourd'hui à moitié enterrée près de la gare routière.


Le saviez-vous ? C'est en 1883 que fut inaugurée la statue d'Ernest Barrias intitulée "La défense de Paris en 1870". Placée au centre d'une place appelée d'abord "place de la demi-lune" puis "Rond-point de l'Empereur, elle donnera son nom, non seulement à la place où elle fut érigée, mais à tout le quartier environnant.


4 commentaires:

Anonyme a dit…

Le signataire a passé une partie de son adolescence dans ce quartier, mi-urbain, mi-rural - pas vraiment urbain, plus vraiment rural - puisqu'avant 39-45 on y trouvait encore, entre le monument et la voie ferrée, ce qui pouvait ressembler à une ferme pour ce qu'il restait d'exploitable, c'est à dire pas grand chose, mais des bâtiments et des murs et une ou deux vaches, dans des étables. Et des petits immeubles clairsemés, de 2 ou 3 étages, assez miteux et du pavillonnaire autour que l'on identifia sous l'appellation globale de "style banlieue", dans la ceinture parisienne, et pas souvent construits en meulière. Un peu misérable, quoi ! Avec un horizon de cheminées d'usines....Et des ateliers...des usines et encore des usines et des ateliers....de la Défense à Charlebourg. Et plein de troquets, pour l'apéro de midi et du soir, à la sortie du boulot. Pas de fausse nostalgie : mais ça vivait !
Otto.

JPD a dit…

Merci pour ce témoignage précieux.
J'imagine la tête des "jeunes cadres dynamiques" qui liront cela entre le McDo et le Starbuck-café...

C'était de l'Otto-défense !!!

charly pierre a dit…

plein de troquets , pour l'apéro de midi et du soir , oui c'était la bonne époque et on jouait sûrement au 421 et à la belote
allez trouver ça maintenant à part dans les cercles du 3eme âge , mais sans piccolo ou apéritif anisé

Anonyme a dit…


Je dirai même plus :
C'est de l'Otto-Défense !
Otto-Défonce, aussi....ami Charly, mais ici juste pour faire joujou avec les mots.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...