.

.

.

.

jeudi 15 octobre 2015

La défense - évolution d'un quartier

Hors Paris

Ce montage a été effectué grâce au site Geoportail ( Clic ! ).
Il nous montre l'évolution d'un quartier, des bidonvilles aux tours de bureaux.
Le seul élément qui n'a pas changé, c'est la statue de la défense, jadis au centre d'un grand rond-point et aujourd'hui à moitié enterrée près de la gare routière.


Le saviez-vous ? C'est en 1883 que fut inaugurée la statue d'Ernest Barrias intitulée "La défense de Paris en 1870". Placée au centre d'une place appelée d'abord "place de la demi-lune" puis "Rond-point de l'Empereur, elle donnera son nom, non seulement à la place où elle fut érigée, mais à tout le quartier environnant.


4 commentaires:

Anonyme a dit…

Le signataire a passé une partie de son adolescence dans ce quartier, mi-urbain, mi-rural - pas vraiment urbain, plus vraiment rural - puisqu'avant 39-45 on y trouvait encore, entre le monument et la voie ferrée, ce qui pouvait ressembler à une ferme pour ce qu'il restait d'exploitable, c'est à dire pas grand chose, mais des bâtiments et des murs et une ou deux vaches, dans des étables. Et des petits immeubles clairsemés, de 2 ou 3 étages, assez miteux et du pavillonnaire autour que l'on identifia sous l'appellation globale de "style banlieue", dans la ceinture parisienne, et pas souvent construits en meulière. Un peu misérable, quoi ! Avec un horizon de cheminées d'usines....Et des ateliers...des usines et encore des usines et des ateliers....de la Défense à Charlebourg. Et plein de troquets, pour l'apéro de midi et du soir, à la sortie du boulot. Pas de fausse nostalgie : mais ça vivait !
Otto.

JPD a dit…

Merci pour ce témoignage précieux.
J'imagine la tête des "jeunes cadres dynamiques" qui liront cela entre le McDo et le Starbuck-café...

C'était de l'Otto-défense !!!

charly pierre a dit…

plein de troquets , pour l'apéro de midi et du soir , oui c'était la bonne époque et on jouait sûrement au 421 et à la belote
allez trouver ça maintenant à part dans les cercles du 3eme âge , mais sans piccolo ou apéritif anisé

Anonyme a dit…


Je dirai même plus :
C'est de l'Otto-Défense !
Otto-Défonce, aussi....ami Charly, mais ici juste pour faire joujou avec les mots.