.

.

.

.

vendredi 30 octobre 2015

Bercy : je ne suis pas d'Accor !

Usque non descendamus ?

On connaissait la parabole biblique d'Esaü et son plat de lentilles, on pourra désormais parler de madame Hidalgo et de son AccorHotel Arena. En effet, en échange de quelques millions d'euros, la mairie de Paris vient de vendre au groupe hôtelier Accor le nom du Palais omnisports de Paris Bercy (POPB), enterrant une deuxième fois le nom même de Bercy.
Cette opération de "naming" n'est certes pas la première, chacun appréciera l'opportunité d'une telle opération...
Au passage, vous observerez que la langue française a également été sacrifiée sur l'autel des petits arrangements : Hôtel a perdu son accent et le mot arène s'écrit maintenant arena.
Lisez cet article de Télérama à ce propos ; il est fort instructif : Clic !

 Pour se souvenir que Bercy a existé avant l'union sacrée des incultes et des financiers, regardez ces images teintées de nostalgie :



Elles sont extraites du blog "ATMOSPHÈRES" que je vous encourage à visiter ( Clic ! ).
Son auteur, Emmanuel Nouailler, a un sacré talent !

5 commentaires:

Eric Caillé a dit…

Merci pour Emmanuel !

charly pierre a dit…

sans me prendre pour l'oracle de Delphes ou pour Mme Irma , c'est selon , je peux vous prédire que la prochaine opération de " naming" sera pour le parc des princes qu'on pourrait appeler "Stadium Emirs Quataris "

Lucas Fournioux a dit…

Oui, les stades généralement sont très sujets au naming...
Rien qu'en France y a qu'à voir le ridicule MMArena manceau ; et je vous parle même pas des stades anglais...

Anonyme a dit…


Quand je vois la photo du haut : les pavés, les rails, les arbres...je suis rempli de nostalgie et ça, ça méritait d'être conservé. Au moins ça.
Et pourquoi faire sauter le nom de Bercy qui dit qq chose aux vrais parisiens ? Quel saccage !
J'ai encore appris ici un nom à la con : le naming. Ah ! bordel !................Jusqu'où ça va aller tout ça ?......
Otto.

charly pierre a dit…

Il nous restera le nom de Bercy dans l'entrecôte éponyme , à moins que le naming passe par là et ne décide contre du flouze de la nommer entrecôte " Bigard" ou entrecôte "Charal"