.

.

.

.

vendredi 24 avril 2015

Fontaine Trogneux

C'est le roi Louis XV qui chargea Jean Beausire de construire cinq fontaines pour alimenter en eau le faubourg Saint-Antoine alors en plein essor. Il n'en reste que deux aujourd'hui, dont cette fontaine Trogneux. Son nom viendrait d'un brasseur alors installé à proximité.



Installée à un coin de rues, en alignement des immeubles voisins, notre fontaine a encore fière allure : elle a été rénovée en 2008.


Phénomène de plus en plus rare à Paris : de l'eau coule !


La façade principale présente une ornementation marine



Un détail intéressant se trouve à  environ trois mètres du sol : les lettres C.V. gravées dans la pierre. Elles me rappellent furieusement les marques de bornage des anciens fiefs parisiens ( Clic ! ), mais je n'ai pas trouvé à quoi correspondaient celles-ci.
Je fais donc une fois de plus appel à votre sagacité ; rappelons que le lectorat de Paris-Bise-Art figure parmi les plus cultivés de la blogosphère ! 



Angle de la rue du faubourg Saint-Antoine et de la rue de Charonne, Paris XI°.

2 commentaires:

Matthieu Rubin a dit…

Très cher JPD, la pelle Starck dédiée à cette fontaine nous apprend que les inscriptions "I" et "V" sont en fait des chiffres romains correspondant au bornage de Paris par Beausire en 1724.
La rue du Faubourg St Antoine était signalée par la "Cote I" et la rue de Charonne, par la "Cote V".

JPD a dit…

Tellement habitué à ce que les pelles Starck racontent n'importe quoi, je ne les lis plus !
Ici, d'évidence, j'aurais dû...
Mea culpa.