.

.

.

.

mardi 31 mars 2015

AD Collections au quai d'Orsay

La fermeture des voies sur berges rive gauche a au moins un avantage : là où naguère, on avalait le quai d'Orsay en quinze secondes, il nous faut maintenant un bon quart d'heure (quand tout va bien) pour passer le pont de la Concorde au milieu d'un embouteillage inextricable. Des milliers de litres de mazout sont ainsi brûlés sur l'autel de la sainte écologie, mais ça permet de voir que le ministère des affaires étrangères s'ouvre au public pour une exposition. Stop, pied à terre !


C'est le très chic magazine AD qui célèbre le travail des créateurs français de mobiliers d'exception. 


Un petit tour rapide dans les salons du rez-de-chaussée ( ceux du premier étage ne sont pas accessibles ) nous permet d'admirer quelques fort belles pièces, mais l'impression générale est de se trouver chez des amis très riches qui déménagent...



 Plus d'info : Clic !



Ne faisons pas la fine bouche. Outre le magnifique travail des ces créateurs, la visite nous permet de visiter les salons du quai d'Orsay. Après tout, les ors de la république sont un peu à nous, non ?


Ruez-vous-y (ça se dit, ça ?) car l'exposition se termine le 5 avril 2015 !
Ouvert de 14 à 19 heures. Entrée libre. Pièce d'identité obligatoire.

Ministère des affaires étrangères, 35 quai d'Orsay, Paris VII°.

3 commentaires:

Anonyme a dit…

Raahhh; que les parisiens ont de la chance! Quant il est question d'expositions vous êtes les plus gâtés. Grand merci pour ce partage très rutilant...Anne

charlie pierre a dit…

Pour apporter de l'eau à votre moulin
lu dans le Parisien
ce week end un morceau de la croix de St Louis en l'Ile est tombé
sont listées comme d autres églises en triste état
St Augustin( vous nous en avez touché deux mots)
St Merri
ND de Lorette
St Germain de Charonne interdit de recevoir du public et donc fermé

JPD a dit…

C'est vrai, hélas, et ne parlons pas de St-Philippe-du-Roule où la pluie tombe sur les fidèles, de Saint-Joseph-des-Carmes dont les superbes chapelles peintes disparaissent devant l'avancée de l'humidité due aux infiltrations? etc, etc...
Consolons-nous : la mairie de Paris trouve de l'argent pour "végétaliser les pieds d'arbres" !