.

.

.

.

lundi 13 octobre 2014

Y.M.C.A. - La première salle de basket-ball en Europe

Depuis sa construction en 1893, l'immeuble du 14 rue de Trévise abrite l'Union chrétienne des jeunes gens de Paris, plus connue sous ses initiales américaines : Y.M.C.A. ( prononcez ouaille aime scier !).
Dès l'origine, une salle de théâtre était incluse dans le bâtiment ; c'est aujourd'hui le théâtre de Trévise.


 Nous entrons dans le hall commun au théâtre et à l'auberge de jeunesse. Le guichet des réservations voisine avec une superbe cage d'escalier "dans son jus" :


 Si l'on se donne la peine de lire la grande plaque de marbre à gauche du comptoir, on verra que la présence d'une Y.M.C.A. à Paris doit beaucoup au général Lafayette !


 Mais la pépite de ce lieu est incontestablement la salle de sport !
Bâtie sur deux niveaux, cette salle de sport est exactement dans l'état de 1893.

 Au niveau bas, les agrès sont d'époque...


 ... de même que le plancher :


 Au niveau supérieur, une piste de course à pied court le long des parois. 



 Compte tenu de l’exiguïté des lieux, la piste en lattes de bois est relevée comme une piste de vélodrome.



C'est dans cette salle qu'en 1893, fut joué le premier match de basket-ball en Europe ; cette petite plaque en témoigne.

Cette salle n'est pas ouverte au public hors des opérations exceptionnelles du type Journées du patrimoine. Cependant, il n'est pas impossible que parfois, moyennant un sourire, si l'on rencontre une personne accueillante, la porte s'entrouvre...

Addendum 13 novembre2014 :
Il existe également une piscine souterraine abandonnée dont les photos viennent de m'être envoyées par Marc S.  C'est par là ----> Clic !

14 rue de Trévise, Paris IX°.

4 commentaires:

PIERRE a dit…

Mon cher JPD félicitations
il ne vous reste plus qu'à y organiser un match avec TP et Noah

Anonyme a dit…

Lieu très intéressant avec un aménagement très étudié. Ah le pouvoir d'un gentil sourire aussi efficace qu'une autorisation en bonne et due forme...Merci pour ce partage.Anne.

Anonyme a dit…



Mais oui, le basket a été longtemps un sport de « patros ».
Un vieux témoin parisien, par exemple : la Saint Charles (d’Alfortville, je crois) et pas mal d’autres, dont encore vivant au Havre la Saint Thomas jouant en Nationale I.
Ce sport a été très longtemps méprisé : mettre avec grâce une grosse balle dans un panier, vous pensez !....
C’est maintenant un sport de très-très grands costauds.
Ainsi va le monde sportif.
Otto.

marc a dit…

Je pense qu'il s'agit vraiment d'un vélodrome en dépit de l'exiguité du terrain car courir sur une piste en pente n'est guère pratique. D'ailleurs l'ancien magasin Mapple vers l'Opéra a un vélodrome de ce type en sous sol.Un vélodrome n'est pas forcément de la taille de la Cipale ou de celui de St quentin en Yvelines (superbe)