.

.

.

.

vendredi 10 octobre 2014

Le passage des singes

C'est en regardant l'excellent site ParisAvant que ma curiosité avait été chatouillée par ce passage disparu au nom amusant


 La rue des singes, qui a donné son nom au passage, existait déjà en 1250. Son nom proviendrait d'une maison "à singes", ceci signifiant probablement que des singes y étaient sculptés. C'est aujourd'hui la rue des Guillemittes.
Cet ancien passage figurait bien sur les vieux plans de Paris ; ici, en 1855, quand Paris ne comptait que douze arrondissements :


 Voici une vue du passage prise par Eugène Atget au tout début du XX° siècle :

 Un siècle après, me voici sur les traces de l'illustre photographe ( en toute modestie ! ). Au 68 rue des Guillemittes, le porche déjà vu sur ParisAvant ; c'était l'entrée du passage.


 Par chance, le digicode m'autorise à ouvrir le porche...
Mais une solide grille ne me permet pas d'aller plus loin !


à travers les barreaux :

 Après avoir contourné le pâté de maison, nous voici rue Vieille-du-Temple, exactement dans l'axe de la rue des rosiers :



 Même porche vert, même accès à double sécurité, même atmosphère cossue. Le passage des singes n'est plus qu'une cour privée emprisonnée au sein d'une résidence de luxe.


 Sic transit... 


68 rue des Guillemittes et 43-46 rue Vieille-du-Temple, Paris IV°.

6 commentaires:

Eric P. a dit…

Bravo Jean-Paul pour cette trouvaille ! Je ne le soupçonnais pas , habitant le quartier. C'est étonnant que des passages publics soient devenus privés...

JPD a dit…

Peut-être s'agissait-il d'une voie privée ouverte au public.
A Montmartre, nous avons un cas similaire avec le passage de la Sorcière, voie privée longtemps accessible au public et dorénavant fermée par une grille ( http://paris-bise-art.blogspot.fr/2008/12/le-rocher-de-la-sorcire.html ).
Le problème est que ces voies privées doivent être entretenues ( pavage, éclairage, entretien, etc... ) par les copropriétaires, exactement comme votre cage d'escalier. En cas d'accident, c'est également leur assurance qui doit prendre en charge les éventuels dégats... Sauf si la ville de Paris conclut un accord avec la copropriété, ce qu'elle refuse de plus en plus.

Matthieu Rubin a dit…

"Sic transit", c'est la traduction anglaise pour "gastro entérite" ?

JPD a dit…

Noceur !

marc a dit…

Que dire du passage Charlemagne qui n'a plus rien à voir avec ce qu'il était jadis (cf tableau le représentant au 19ème s à Carnavalet)

corsaire sanglot a dit…

Formidable ! Merci beaucoup. J'ai regardé vos photos avec beaucoup d'émotion - certes la déco et les appliques sont immondes et le jardin a l'air à vomir... mais rien que de voir d'un côté le passage avec sa voute arrondie et de l'autre le porche à angle droit, on sait que c'est bien là, que c'était là !Atget est passé sous ces porches, il a marché sur ce sol, il a regardé cette cour... JF Vilar a marché sur ses traces, a regardé avec ses yeux... On a beau avoir passé des couches de peinture blanche, posé des dorures et carrelé les entrées... c'était là ! Quelle émotion, la simple forme de ces 2 porches ! Merci infiniment... et feu aux digicodes !