.

.

.

.

lundi 29 septembre 2014

Fontaine Wallace bleue

C'est une lectrice - Isabelle F. que je remercie - qui m'a signalé l'apparition de ce nouvel opus dans notre grande série "des fontaines Wallace de toutes les couleurs" !


 Cette fontaine bleue a été plantée dans le nouveau quartier qui remplace la gare de Rungis. La fermeture d'une gare de marchandises se traduira par des camions en plus sur les routes et justifiera le combat anti-déplacement, cqfd.



 Cette dernière photo montre la dégénérescence de l'architecture parisienne : à gauche, habitat social (HBM) du début du XX° siècle, à droite ces bunkers sont l'équivalent, un siècle plus tard...

Rappel : Pour voir la collection complète, cliquez sur le libellé "Fontaine Wallace" ci-dessous.

Place Pierre Riboulet, Paris XIIIe.

5 commentaires:

Anonyme a dit…



Dans mon enfance, j’ai connu les « Cités-Jardins », témoin : Asnières Grésillons.
De la brique rouge empilée bien alignée au carré, sans fantaisie, avec courettes intérieures en tranchée sans issue (en U) et desservie par de larges allées cimentées se coupant à angle droit. Pour humaniser, on avait planté des fusains. Rapidement étiques, à cause des courants d’air et de l’ombre portée épaisse….Pas Jojo ! mais mieux que des taudis. Et puis on s’est humanisé un peu, pour arriver à des formes plus arrondies, sans éliminer la brique rouge, évidemment, mais moins « industrielle », la brique, plus rosée dans des bâtiments montant plus haut : 9 étages. J’ai habité ce type de palace victime ensuite de l’urbanisation de la Défense.
On termine par ce que vous dénoncez justement ici. Tout ça, c’est bien bon pour les pas très riches. Mais chouette et pimpante, la fontaine Wallace !
Otto.
NB - c'est quioi, sur votre nouveau portail, ce blason "au cochon" ?

JPD a dit…

Dans le cochon, tout est bon !
Si vous voulez en voir d'autres, allez dans la colonne de droite du blog, dans la rubrique "Libellés", et cliquez sur "Charcuterie", vous serez surpris !

Thérèse a dit…

Une avancee beton!
Bel ajout a la collection.

PIERRE a dit…

Bj
Lu ce jour sur le site du Parisien
Les Dauphins de la place de la république auraient trouvé un point de chute sur les Champs Elysées
on le savait déjà depuis quelques mois, n'est ce pas

JPD a dit…

Oui, celà a été dit juste après le massacre.
Ce serait un non-sens historique car la place de la République était conçue pour être le pendant de la place de la Concorde :
La Concorde représentait les fleuves et les villes de France, tandis que la République représentait la République française (Statue) entre les deux mers, la Méditerranée et l'Atlantique représentées par les deux bassins symétriques au milieu desquels trônaient nos dauphins.