.

.

.

.

vendredi 25 juillet 2014

Enceinte de Philippe-Auguste - La tour cachée de la rue des Rosiers ( 4 )

Il y a du Catherine II de Russie chez Anne Hidalgo; Rappelez-vous les villages Potemkine... Dans le même esprit, les maires de Paris et du IV°ont inauguré le Jardin des Rosiers le 05 juillet dernier... et en ont immédiatement fermé la porte !
Hier, jeudi 24 juillet, la porte était toujours fermée.
Heureusement, pour qui connait le quartier, un accès discret et non fléché se trouve dans un coin du jardin Francs-Bourgeois-Rosiers ( Clic ! ) dont l'entrée se trouve dans l'Hôtel de Coulanges, 35 rue des Francs-Bourgeois ( ouvert seulement l'après-midi ).
Bien sûr, on ne peut que se féliciter de l'ouverture de ce petit jardin au public. Le gros bémol, c'est la tour de l'enceinte de Philippe Auguste qui réapparaît après de nombreuses années d'invisibilité ( voir nos précédents articles Clic 1, Clic 2 et Clic 3 ).

Visite guidée, c'est par là:


Premier constat, la tour est cernée de murs:


L'intérieur de la tour a été rénové avec soin. Rien d'historique ici, nous ne voyons que les traces de l'aménagement en "gloriette" d'un propriétaire précédent.


Ici, à gauche, la partie "privative" de la tour n'est toujours pas terminée. Le haut mur blanc qui devait être étêté ne l'a pas été...



Au pied de la tour, les pavés qui avaient été posés il y a un mois ont été retirés au profit de... rien.


Et puis, la honte: Ce barbouillage d'enduit qui cache les vieilles pierres !
Constatant ce ratage, on a tenté de "piqueter" l'enduit pour faire "historique"... pitoyable.


Ici, on a grattouillé l'enduit sur un centimètre pour faire ressortir deux pierres !


Dans un coin, au pied d'un mur ( encore un ), un monceau de grosses pierres qui proviennent probablement de l'enceinte de Philippe Auguste...


La sortie fermée qui a été ouverte par Madame Hidalgo...     
  

Vue de la rue des Rosiers:


10/12 rue des Rosiers, Paris IV°.

6 commentaires:

Anonyme a dit…

Dans "La découverte de l'enceinte de Philippe Auguste "publié par l'Association pour la sauvegarde et la mise en valeur du Paris historique",il est dit:"tour,dont la moitié subsiste,habillée d'un décor d'arcades;elle dépendait du jardin de l'hôtel d'Albret et a abrité une chapelle sous Louis XIV."Cordialement.

Anonyme a dit…

Exceptons l’entrée difficile ou impossible.
Où se situe le problème par rapport à cette tour maltraitée ?
Otto.

JPD a dit…

Le problème vient du fait que l'Hôtel-de-Ville de Paris, c'est un peu comme l'armée mexicaine et qu'en plus, il n'y a aucune synchronisation entre la mairie d'arrondissement et l'Hôtel-de-Ville.
Lors d'une récente réunion de chantier, il y avait cinq directeurs de départements pour deux ouvriers...
Ajoutez à cela les querelles picrocholines entre la Direction de l'Architecture, la Direction des Espaces verts, l'architecte des bâtiments de France, la Direction de la voirie, j'en passe et des plus lourdes, et vous arrivez au résultat actuel: on dépense sans compter (ce sont les autres qui gâchent) mais on ne nomme pas un RESPONSABLE de chantier.

Anonyme a dit…

Pour répondre à Otto, le principal sujet de contestation est la mauvaise restauration sur la face extérieure de la tour qui a masqué la grande partie de la maçonnerie en pierre propre à une tour. C'est très grave car on ne rénove pas un vestige du Moyen-Âge comme on peut restaurer une église ou un hôtel particulier. On a l'impression qu'on a reconstruit une tour à neuf ! J'ai entendu personnellement l'Architecte des Bâtiments de France (ABF) et une personne de la Direction des Affaires culturelles (DAC) s'en offusquer pendant les travaux d'enduit SANS que personne intervienne sur le champ pour faire suspendre ces travaux en cours ou les faire modifier.
Rendez-vous sur ce lien pour voir l'état de la tour avant 'nenduit :
http://paris-bise-art.blogspot.fr/2014/05/enceinte-de-philippe-auguste-la-tour.html

Le problème sur ce chantier est qu'il y a trop d'intervenants. Au départ, c'était un projet de jardin donc dévolu à la DEVE (Direction des Espaces Verts et de l'Environnement) mais comme il y avait la présence d'une tour Philippe Auguste, cela a tout compliqué (pour les gens en charge du jardin)... d'où ensuite l'implication de deux ABF, les monuments historiques, les archéologues de la ville de Paris, la DAC, Paris Habitat...
Il pouvait y avoir à chaque réunion une quinzaine de personnes sur place ! Il suffisait lors d'une de ces réunions que l'ABF ou un architecte soit absent et qu'une décision soit prise avec des travaux exécutés pour voir ensuite ces mêmes travaux remis en cause et détruits...
Comme cet exemple sur ce lien : http://paris-bise-art.blogspot.fr/2014/05/enceinte-de-philippe-auguste-la-tour_31.html

Ajoutez à cela une échéance électorale (municipales de mars) qui ne pouvait plus être respectée, ce qui a ajuté de la pression pour la bonne conduite de ce chantier.

Une semaine avant l'inauguration du 5 juillet, on a demandé aux mêmes ouvriers d'intervenir sur l'enduit de la tour en essayant de "gratter" quelques pierres comme l'explique JPD. Les ouvriers n'avaient fait que ce qu'on leur avait demandé à l'époque : un enduit conforme au devis demandé. Aujourd'hui, il faut revenir sur cette restauration et ENTIÈREMENT retirer cet enduit et restaurer les faces de la tourà minima dans le respect d'une restauration d'un vestige du Moyen-Âge.

La tour Philippe Auguste devait être la star de ce jardin et quand vous vous trouvez dans le jardin, elle passe presque inaperçue des différents points de vue du jardin ou de l'hôtel d'Albret car elle est "étouffée" par les murs avoisinants de même couleur !

En attendant, ce sont nos impôts qui financent ces personnes et leurs erreurs dans ce chantier...

marc a dit…

L'entrée est désormais ouverte au public 8/10 rue des Rosiers (A remarquer au 10 un escalier en bois Louis XIII) en plus de l'accès Francs Bourgeois. Certes, la restauration de la tour lui donne un aspect "moderne", néanmoins il est désormais possible de la voir (c'était inaccessible avant sauf pour de rares élus). Le jardin des rosiers est superbe (vigne, potager, magnifique figuier "arbre remarquable"...) . Je pense qu'avec le temps cela se patinera

Anonyme a dit…

J'ai cru entendre qu'un riverain avait demandé de rabaisser le mur d'enceinte pour avoir une meilleure vue sur le jardin. Je crois également que les travaux ont été faits en relation avec les archéologues, et qu'ils continuent de travailler sur la partie derrière le jardin.Cordialement,