.

.

.

.

vendredi 16 mai 2014

Statue équestre de La Fayette

Avez-vous déjà observé la statue équestre de La Fayette qui se trouve sur le cours la Reine ?
Financée par une souscription auprès des écoliers américains en remerciement de la statue de la Liberté, cette statue en bronze fut commandée en 1899 au sculpteur américain Paul W. Bartlett. 
La livraison était prévue pour le début de l'Exposition Universelle de 1900, en avril. Compte tenu de ce délai ultra-court, le sculpteur fit livrer une statue provisoire en plâtre; celle-ci fut aussitôt placée dans la cour Napoléon, au Louvre.


Mécontent de son "prototype" le sculpteur modifia son oeuvre: plus de tricorne, épée pointe en haut, habit, etc... Mais cela prit du temps et ce n'est qu'en 1908 que la version définitive fut mise en place, toujours dans la cour du Louvre où elle restera jusqu'en 1985. Elle déménagera alors pour son emplacement actuel.





C'est une statue bilingue !



Attardons-nous maintenant sur la jambe postérieure gauche du cheval.
Regardez à sa base, devant le sabot... Oui, c'est une petite tortue !
Ce clin d’œil humoristique du sculpteur symbolise la lenteur de l'exécution du projet (presque dix ans).



Malheureusement, compte tenu de la hauteur du piédestal, voir la petite tortue est très difficile... à moins de venir avec un escabeau ! 


Cours la Reine (entre le Grand Palais et la Seine), Paris VIII°.

11 commentaires:

marc a dit…

Cela rappelle le monument Berryer (avocat au 19ème siècle)dans la salle des pas perdus du palais de justice de Paris où se trouve une tortue (symbôle de la lenteur de la justice) au pied d'une statue allégorique....Mais là point besoin d'une échelle...
NBl le moteur modérateur anti robot est de plus en plus impitoyable...

pierre a dit…

votre blog étant une heureuse association de puits de science ,je soumets à votre sagacité ainsi qu'à celle des lecteurs la question suivante
j'avais lu , autrefois au sujet des statues équestres que si le cheval avait un pied en l'air son cavalier était mort d'une certaine façon , s'il avait les deux en l'air d'une autre façon et les quatre à terre d'une troisième façon
pouvez vous le confirmer ?

JPD a dit…

Comme vous, j'ai quelque-part enfoui dans ma mémoire quelque-chose comme ça, mais je suis bien incapable de vous dire d'où ça provient ni quand et comment cela a (aurait) été codifié.
Pour mémoire: Les 4 fers au sol = mort naturelle, une jambe levée = Mort des suites de blessures, deux jambes au sol = mort au combat.
Mais je suis sûr que pour un même souverain, on trouvera plusieurs statues dans différentes positions...

marc a dit…

explications intéressantes
L'héraldique peut aussi apporter des réponses avec les blasons. trinité divine (3 fers au sol et 1 en l'air) dualité (2 au sol), monde de la manifestation ou de la matière (4 au sol)

Anonyme a dit…

...et avec les 4 fers en l'air ?....
On ne voit pas ça en bronze ni en pierre, et pourtant....

Pierre a dit…

Cher JPD vous avez mille fois raison
sur les quatre statues représentant Jeanne d'Arc , respectivement à Vaucouleurs , Blois , orléans et paris
le cheval a un pied en l'air alors que nous savons que la pucelle est morte carbonisée
lafayette et Foch sont morts dans leur lit alors que leur monture a aussi une patte en l'air
Pour Louis XIV mort dans son lit aussi la statue de la place des victoires a deux pattes en l'air alors que celle de Versailles n'en a qu'une
a un moment donné il y a du avoir des règles dont les sculpteurs se sont affranchis
j

Matthieu Rubin a dit…

Chers amis et fidèles lecteurs de ce fabuleux blog, je suis navré d'affirmer que le nombre de sabots au sol dans statuaire équestre n'a aucune signification cachée.
Cette soi-disant symbolique du décès du cavalier est une légende urbaine. Aujourd'hui on dirait un 'hoax'.
Le type de statue choisi représente surtout le talent et la technique du sculpteur, et donc le prix que le commanditaire à bien voulu mettre dans ladite statue. En effet, un cheval de bronze cabré est plus difficile à exécuter et à faire tenir en équilibre qu'un cheval reposant sur ses 4 fers.

JPD a dit…

Briseur de mythe !

Anonyme a dit…

C'est une contrepèterie ?

JPD a dit…

Ces mythes ne m'abusent pas.

PIERRE a dit…

Une légende urbaine , tout est dit
Je m'étais posé une question existentielle
Comment aurait pu être la statue équestre d' une personne décédée des suite d'une chute de cheval
je n'en connaissais qu'une , le colonel Picquart qui établit l'innocence De Dreyfus
Je me doutais bien qu'il n'avait pas de statue équestre , mais en allant sur sa fiche wikipédia j'ai découvert les noms d'une multitude de personnages décédés des suite d'une chute de cheval
hormis Philippe le Bel je ne connaissais personne d'autres, mais il faut avouer que certaines personnes auraient été plus inspirées de prendre des cours d'équitation
cessons les idioties et allons nous régaler du nouveau post