.

.

.

.

mercredi 18 décembre 2013

Eglise Saint-Leu-Saint-Gilles (1)

L'étroite rue Saint-Denis autorise peu de recul pour embrasser la totalité de la façade de l'église Saint-Leu-Saint-Gilles.
Construite en 1235, reconstruite en 1320, elle sera agrandie en 1611, remaniée en 1727 puis dotée d'une crypte en 1780.
Pillée à la Révolution, elle deviendra un dépôt de salaisons en 1793 avant d'être vendue.
Rendue au culte en 1804 et restaurée en 1849, l'église sera amputée de trois chapelles lors du percement du boulevard Sébastopol.



Un trésor: trois bas-reliefs en albâtre du XV° siècle représentant la cène, la trahison de Judas et la flagellation. Attribués à l'école anglaise de Nottingham, ils pourraient provenir du cimetière des Innocents fermé en 1786.




Le buffet d'orgue est du dix-septième siècle.


Sur la droite, une chapelle fermée par une grille attirera votre attention; il s'agit d'un lieu de réunion de l'ordre équestre des chevaliers du Saint-Sépulcre (--> Clic !).



Les superbes vitraux feront l'objet d'un prochain envoi. 

92 rue Saint-Denis, Paris I°.

Aucun commentaire: