.

.

.

.

vendredi 18 octobre 2013

Georges Brassens rue Santos-Dumont

Après avoir vécu depuis 1944 impasse Florimont (Clic !), Georges Brassens s'installe en 1969 au 42 rue Santos-Dumont. Il y restera jusqu'à sa mort en 1981.



A deux pas, rue Castagnary, un mur peint par Filip Mirazovic où l'on reconnaît un Brassens plus vrai que nature:


Vous ne connaissez pas Brassens ? Ecoutez le !


Georges Brassens - La mauvaise réputation (live) par vodka33

2 commentaires:

André Fantelin a dit…

Bonjour Mr Jpd,
Merci de nous rappeler Brassens.
Concernant cet endroit il a écrit dans " La princesse et le croque-note " :
Jadis, au lieu du jardin que voici,
C'etait la zone et tout ce qui s'ensuit,
Des masures des taudis insolites,
Des ruines pas romaines pour un sou.
Quant à la faune habitant la dessous
C'etait la fine fleur c'etait l'élite.

La fine fleur, l'élite du pavé.
Des besogneux des gueux des réprouvés,
Des mendiants rivalisant de tares,
Des chevaux de retour des propres à rien,
Ainsi qu'un croque-note, un musicien,
Une épave accrochée à sa guitare...

C'est un vrai souvenir de ce quartier.
André Fantelin

Alain a dit…

La ville de Sète essaye de se l'accaparer, mais c'est surtout des touristes qu'il est apprécié. on dirait que les Sétois se souviennent encore des "bétises" qu'il y a fait.