.

.

.

.

mardi 17 septembre 2013

Où il est question de métallurgie, de Mairie de Paris, d'inculture et de poêle à frire...

Addendum correctif

Lors de ma rencontre avec l'oeuvre d'art "Les poings d'eau" (-> Clic !), j'avais écrit que celle-ci avait été "Réalisée en fonte d'acier et en fonte d'aluminium..."
Je dois avouer que je m'étais contenté de recopier in extenso la plaque apposée (et signée) par la Mairie de Paris au pied de la fontaine, persuadé que parmi les 50 858 employés de l'Hôtel-de-Ville, quelqu'un saurait utiliser un dictionnaire...


Pas du tout ! Il a fallu qu'un de nos lecteurs - Matthieu R. que je remercie - me fasse observer que ni la fonte d'acier, ni la fonte d'aluminium n'existaient. Ces vocables ne sont utilisés que par des camelots vendant des poêles à frire sur les marchés !

Je vous prie donc d'accepter mes excuses pour cette erreur métallurgique bien involontaire... 

1 commentaire:

Alain a dit…

Un abus de langage. Tant que la mairie de Paris n'abuse pas davantage, elle sera pardonnée.