.

.

.

.

vendredi 27 septembre 2013

L'immeuble mystérieux de la rue Lafayette... La gueule des Enfers ?

Rue Lafayette, à deux pas de la Gare du Nord, un bel alignement d'immeubles haussmanniens typiquement parisiens.
Alors pourquoi Umberto Eco a-t-il parlé d'un immeuble mystérieux à cet endroit ? Est-ce vraiment "la gueule des Enfers" ?  (in Le Pendule de Foucault, Grasset éditeur)


Approchons-nous. Nous voyons une porte de garage et pourtant il n'y a pas de bateau... 


De près, la porte de garage est factice...


Levons la tête; nous constatons tout d'abord que le ménage n'est pas fait souvent !


Mais si nous regardons une fenêtre ouverte, que voyons-nous ? Une grille et du béton. Car cet immeuble n'est qu'une façade qui a été conservée afin de dissimuler un ouvrage d'aération du RER B.


Séquence persiflage: A l'époque où ces travaux ont été réalisés (de 1977 à 1981), on prenait grand soin à respecter l'harmonie architecturale d'un quartier. Gageons qu'aujourd'hui, à la place de cette intégration élégante, nous aurions un bloc de béton agressif plein d'angles droits comme la Ville de Paris semble les affectionner...

145 rue Lafayette, Paris X°.

3 commentaires:

Alain a dit…

Umberto Eco n'a pas vraiment tort, le RER, c'est quand même un peu l'enfer.

JPD a dit…

Pas faux !

Anonyme a dit…

Oui, tout le monde parle du 145 rue Lafayette...
Rien que dans ce quartier, allez voir le 174 rue du Faubourg Saint Denis et le 3 rue de l'aqueduc...
Mince alors, il y a comme un air de ressemblance.
Ces immeubles sont nombreux à Paris !
... Et je les traque :)