.

.

.

.

vendredi 6 septembre 2013

La tour de Passy

Chemin champêtre attesté en 1605, le "chemin des Moines" devint à la fin du XVIII° siècle la "rue du Moulin de la Tour". Pourquoi ce nom ? Parce qu'un moulin à vent avait été édifié là, sur les ruines d'une très ancienne tour.
Lorsque le moulin disparut, on raccourcit le nom de la rue qui devint "rue de la Tour".
Certains historiens font remonter les origines de la tour à Philippe le Bel... Nous n'irons pas jusque-là.


Gravure Bibliothèque Nationale

Regardez cette horreur terriblement "années soixante"... 
Il s'agit de "l'Institut de la Tour", collège et lycée privé bien connu.             


Le bâtiment moderne aurait-il remplacé la vieille tour ? Non, mais elle est désormais bien cachée. Reculons-nous jusqu'au carrefour avec la rue Desbordes-Valmore et regardons les toits...


Un coup de zoom... Elle est là !


Grâce à l'obligeance du personnel de l'école et profitant des vacances scolaires, la porte m'est ouverte et, depuis la cour de récréation, nous pouvons enfin admirer notre tour sur toute sa hauteur.





C'était mieux avant !


86 rue de la Tour, Paris XVI°.


5 commentaires:

Alain a dit…

Reconstruite au XIX° par Violet le duc, sans doute, car elle parait bien "neuve". Ancienne ou pas, c'est inattendu.

Thérèse a dit…

Pas vilain du tout. "Pour vivre mieux vivons caché??" :-)

JPD a dit…

Violet-le-Duc, non, mais il est vrai que ça sent le pastiche (51 ?).
D'après le Dictionnaire Historique des Rues de Paris, notre tour fut rénové deux fois.
La première rénovation eut lieu sous le premier empire (Jacques Hillairet parle même dénaturation), la seconde fois en 1897.

Anonyme a dit…

A la fin du XIX ème S. la mode de l'ancien faisait faire à peu près n'importe quoi.
Viollet-le-Duc, très respectable onservateur, plus contestable restaurateur, fut aussi, souvent, très "limite".
Cela a tout de même permis, plus tard, de trier le bon grain de l'ivraie.
Otto.

marc a dit…

Bravo, pénétrer dans une école n'est pas toujours évident...vigipirate oblige même en vacances