.

.

.

.

mardi 6 août 2013

Château de Champs-sur-Marne (2)

Hors Paris

Depuis 1699, on peut dire que ce domaine a connu bien des vicissitudes et bien des occupants.

Le château que nous voyons aujourd'hui est du à la volonté, au goût, et à la fortune du Comte Louis Cahen d'Anvers, banquier parisien qui en deviendra propriétaire en 1895.

Louis Cahen d'Anvers restaurera le château qui en avait bien besoin. Il fera reconstruire les combles à la Mansart qui avaient disparu, il meublera toutes les pièces de meubles rares et fera installer le confort moderne (de la fin du XIX° siècle).
Le roi d'Espagne Alphonse XIII, Isadora Duncan, Marcel Proust seront au nombre des innombrables invités des fêtes somptueuses organisées par le couple. A cette époque, une centaine de domestiques sont employés à Champs.

Les temps changent et en 1935, Charles Cahen d'Anvers (fils du précédent) fait don du château à l'état. Celui-ci est aussitôt classé Monument historique.

En 1959, le général de Gaulle fait de Champs-sur-Marne une résidence pour les chefs d'état étrangers en visite en France. A cette occasion, l'intérieur du château est rénové.

C'est l'époque des indépendances, et Champs verra passer tous les nouveaux chefs d'état africains, de Léopold Sédar Senghor à Félix Houphouet-Boigny, de Moktar Ould Daddah à Fulbert Youlou, et j'en passe !
Le Shah d'Iran et l'Impératrice, le Roi Hassan II du Maroc, ou Harold Macmillan, premier ministre britannique, seront aussi au nombre des invités.

La vocation présidentielle du château cesse en 1971; c'est désormais le Ministère de la Culture qui aura la charge du domaine. Hélas, Champs-sur-Marne ne bénéficiera pas de la générosité de ce ministère pourtant dépensier... Le nombre de visiteurs diminuera, des tournages de films (Ridicule, Marie Antoinette, Vatel, etc...) apporteront plus de dommages que de finances... jusqu'à la catastrophe de septembre 2006 et l'effondrement d'un plafond. Depuis, le château était fermé au public. 



Passez les douves et admirez la grille qui porte encore le monogramme de Louis Cahen d'Anvers.




Entourant l'allée d'honneur, les communs se dissimulent derrière ces longs murs.


Il ne nous reste plus qu'à grimper les quelques marches du perron...


Mais au fait, ce perron, il ne vous rappelle rien ?
Regardez ce petit photo-montage; c'est bien Champs-sur-Marne qui a inspiré les aménageurs du Palais de l'Elysée !


à suivre...

31 rue de Paris, Champs-sur-Marne (Seine & Marne).

1 commentaire:

Thérèse a dit…

Quel dommage...
Quand on lit ce genre de choses sur la dégradations de certains lieux on a souvent envie de dire "si..."
Une bien intéressante visite fort éducatrice.