.

.

.

.

mercredi 7 août 2013

Château de Champs-sur-Marne (3) - Le rez-de-chaussée

L'escalier d'apparat, bien que ne desservant que le premier étage, traverse trois niveaux.




Le dernier niveau, non accessible par cet escalier, était une sorte de mezzanine où des musiciens pouvaient accueillir les invités en musique... La musique d'ascenseur avant la lettre ?



Directement accessible par le vestibule d'entrée, le grand salon occupe une position centrale et reçoit la lumière de deux côtés.



Le fumoir, avec ses boiseries non peintes, constitue avec le billard adjacent l'espace "masculin"... On imagine les gros cigares après le souper (avec un très bon cognac !)



Le salon rouge est une ancienne chambre transformée en bureau par Charles Cahen d'Anvers. Lors de la récente rénovation, la soierie rouge des murs a été retissée à l'identique.



à suivre...

31 rue de Paris, Champs-sur-Marne (Seine & Marne).

2 commentaires:

Matthieu Rubin a dit…

Au risque de paraître rabat-joie, le titre de ce billet ne devrait-il pas être "champs sur Marne, 3" et non "2" ?

Certes je chipote, je pinaille, je gnognote, je sodomise les coléoptères. Mais ceci est sûrement du à ma frustration de ne pas pouvoir suivre un passionnant feuilleton sur Paris-plages. En effet, il y aurait tant à raconter : par exemple, pourquoi un fabricant de béton est-il le partenaire de cet événement écolo-friendly ?

Ah, on met dit dans l'oreillette que c'est du béton bio, alors tout va bien.

Amitiés singapouriennes !

JPD a dit…

On a besoin de béton à Paris si l'on veut transformer les places de la Bastille, de la Nation et de l'Etoile comme la place de la République ! (C'est un "projet" de Mme Hidalgo)