.

.

.

.

jeudi 18 juillet 2013

Triple cadran solaire rue de Charonne

Cet ancien immeuble industrieux de la rue de Charonne a définitivement perdu les ateliers qui faisaient vivre les faubourgs...


Si nous passons la porte (pas trop difficile), nous découvrons une cour restée intacte bien que fortement rénovée:


Si vous regardez bien la façade gauche au niveau du premier étage, vous voyez un premier cadran solaire...


... donnant les heures du matin:


La façade de droite est couverte de vigne-vierge, mais si l'on regarde mieux...


...on parvient à distinguer le deuxième cadran solaire donnant les heures du soir:


Cerise sur le McDo, avant de vous diriger vers la sortie, levez la tête. Malgré le ravalement récent, on a eu le bon goût de conserver cette méridienne à réflexion...


Hélas, le miroir renvoyant les rayons du soleil (et situé sur la bâtiment en face) a disparu.


59 rue de Charonne, Paris XI°.

4 commentaires:

Anonyme a dit…

Ce que je me demande quand même c’est comment ces horloges fonctionnaient l’hiver par temps couvert ou pluvieux (c’est souvent, à Paris, non ?). Comment pouvaient-elles rester à l’heure malgré cela ? Comment se fait-il qu’elles ne retardaient ou n’avançaient jamais et que celles de la rue de Charonne restaient synchrones ? Qui les remontait ? alors que le coucou suisse de ma salle à manger déconne sans cesse malgré mes soins permanents et que son zozio prend la nuit pour le jour. A minuit, il chante midi, ce con !....
Otto.

JPD a dit…

Quand le zozio prend la nuit pour le jour, il faut prendre sa vessie pour une lanterne et tout s'éclaire ! (Confucius)

Anonyme a dit…

Ca, c’est vite dit !
Essayez donc d'abord de l’attraper le zozio. Même ma femme n’y arrive pas et pourtant, elle a la main !
Otto.

Stowey a dit…

Il y a tres longtemps j'habitais et je travailais dans cette cour et j'ai aidee la construction des portes cocheres. merci pour les images.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...