.

.

.

.

mercredi 26 juin 2013

Cour Saint-Hilaire

Dans la toute petite rue de l'agent Bailly, ce porche majestueux intrigue... d'autant que la "Cour Saint-Hilaire" annoncée sur le linteau n'est répertoriée nulle part... Même Jacques Hillairet est muet.


Un sourire au digicode... entrons !


Une longue cour pavée pleine de verdure autour de laquelle s'organisent d'anciens ateliers transformés en habitations...



... où il doit faire bon vivre.




Cela ressemble à une ancienne cité ouvrière (XIX° siècle), ce que semble confirmer le clocheton et son horloge (qui fonctionne).



Quel est le symbole qui surmonte la girouette ???


Cour Saint-Hilaire, 3 rue de l'agent Bailly, Paris IX°.

5 commentaires:

Anonyme a dit…

Cette girouette fait penser à un chapeau de gendarme et sa cocarde...
Encore unb joli petit coin parisien. C'est fou, leur nombre !
Otto.

Matthieu Rubin a dit…

Superbe découverte !
D après mes recherches, le bâtiment daterait de 1823 et aurait servi de cité ouvrière pour les chantiers de construction de la Nouvelle Athènes. L'horloge n est pas d origine, puisque la société Mamias fut créée en 1927. Celle ci est spécialisée dans l électrification des campaniles et autres clochetons, et l on peut voir sur la photo le résultat de leur travail (le mécanisme de la cloche est manifestement électrifié).
Pour le reste, je poursuis les recherches !
Merci encore pour cette merveille.
Matthieu.

Anonyme a dit…

Eh bien oui, il s'agit bien d'une cite ouvrière, mais datant de 1830. La vieille horloge et son cadran ont été remplacés par un mécanisme électrique de chez Mamias en 2001, à la même époque où la désignation de "Cour St Hilaire" a été réinscrite sur le bandeau du porche. Le nom de "Cour St Hilaire" a été retrouvé dans un état des lieux de l'immeuble datant de 1836. On ne sait pas si le nom avait jamais figuré auparavant sur le bandeau, mais la typographie utilisée est semblable à celle qui était utilisée à la même époque sur le porche de la "Cour St Guillaume", avant sa transformation en rue Choron toute voisine (source photos de Marville).
A noter que la cloche est vraisemblablement d'origine, du fondeur Osmond Dubois, le fondeur de Charles X. C'est de son atelier qu'est sorti le bourdon qui sonne à St Sulpice. La cloche de la Cour St Hilaire marque les heures et la demie de 12h à 20h tous les jours, mais sonne jusqu'à minuit les 21 juin et 31 décembre (merci les horloges électriques programmables !).
Un endroit où il fait bon vivre :)

D Pru a dit…

Eh bien oui, il s'agit bien d'une cite ouvrière, mais datant de 1830. La vieille horloge et son cadran ont été remplacés par un mécanisme électrique de chez Mamias en 2001, à la même époque où la désignation de "Cour St Hilaire" a été réinscrite sur le bandeau du porche. Le nom de "Cour St Hilaire" a été retrouvé dans un état des lieux de l'immeuble datant de 1836. On ne sait pas si le nom avait jamais figuré auparavant sur le bandeau, mais la typographie utilisée est semblable à celle qui était utilisée à la même époque sur le porche de la "Cour St Guillaume", avant sa transformation en rue Choron toute voisine (source photos de Marville).
A noter que la cloche est vraisemblablement d'origine, du fondeur Osmond Dubois, le fondeur de Charles X. C'est de son atelier qu'est sorti le bourdon qui sonne à St Sulpice. La cloche de la Cour St Hilaire marque les heures et la demie de 12h à 20h tous les jours, mais sonne jusqu'à minuit les 21 juin et 31 décembre (merci les horloges électriques programmables !).

JPD a dit…

Merci beaucoup pour ce commentaire parfaitement documenté !