.

.

mercredi 13 février 2013

La Tour Solférino - Montmartre

De nombreuses guinguettes s'étaient implantées hors les murs avant l'élargissement de Paris aux communes limitrophes en 1860, car le vin y était moins taxé (pas d'octroi).
Montmartre ne faisait pas exception et plusieurs établissements avaient profité de l'altitude pour édifier de véritables tours sur lesquelles on grimpait (moyennant finances) pour admirer le "point de vue".
La plus connue de ces tours fut certainement la tour Solférino, construite en 1859 par l'architecte Hannequin à l'emplacement de la basilique du Sacré-Coeur. Dénommée dans un premier temps "Tour Malakoff" pour célébrer la victoire française de la guerre de Crimée, elle prendra très vite le nom de "Tour Solférino" après la bataille homonyme.


A l'origine, la tour possédait quatre niveaux; sa hauteur était d'environ 25 mètres. Une passerelle la reliait à la guinguette.

Alfred Auteroche - Musée Carnavalet

Alfred Auteroche - Musée Carnavalet

Lors de la guerre de 1870, notre tour fut raccourcie de deux niveaux afin de ne pas servir de cible aux canons prussiens.

Léon Rolla - Musée Carnavalet

On connait le sort de la guerre de 1870: les prussiens à Montmartre:


Marie-Louis Chevalier - Musée Carnavalet

La tour sera détruite en 1874.

Ne pas confondre cette tour avec la Tour Montmartre, déjà vue ici ---> Clic !
D'autres photographies de la tour Solferino ---> Clic !

2 commentaires:

Hélène a dit…

Bravo pour cet article qui ne confond pas la tour Solferino et la tour Montmartre. J'ai découvert les tableaux du musée Carnavalet grâce à vous. Le grand bâtiment au premier plan m'intrigue...
La notice de l'affiche:
" Cette belle construction unique en son genre a été érigée par Mr François, dans le but de perpétuer, par un monument le souvenir d'un fait d'Armes à jamais mémorable; et est dûe [sic] au talent de l'habile Architecte/ Ingénieur Mr Hanappier, du haut de ses balcons qui s'élèvent à 200 mètres au-dessus de la Tour St Jacques la Boucherie, l'on découvre au moyen d'un Télescope, les routes, les villes et monuments dans un/ rayon de plus de 100 Kilomètres (25 lieues). Un grand bal champêtre dont l'Orchestre est composé d'artistes d'élite, habilement conduits par M. A. Chadeigne, exécutera les Quadrilles et danses les plus en vogue./ Les Bals du Jeudi seront spécialement consacrés aux danses de caractère avec le concours de Mr Félix, Profeseur de danse de plusieurs Théâtres. Grand Café-Restaurant, Cabinets de Société, Kiosques,/ Bosquets, Labyrinthe et Jeux de toutes espèces. L'on arrive à cette belle construction par l'ancienne barrière Rochechouart et par la Chaussée Clignancourt en face le Château-Rouge. en cas de mauvais temps, le bal aura lieu dans les/ salons d'hiver qui contiennent 2000 personnes./ 200 Becs de Gaz!/ Eclairent l'Etablissement au moyen de l'appareil systême [sic] Chevallier, installé par la Maison Calamard et Cie, 20, Rue Chapon./ L'Ingénieuse simplicité de cet appareil sera démontrée dans tous ses détails à M.M. les Visiteurs. "

JPD a dit…

Les grands bâtiments au premier plan sont très certainement les abattoirs de Montmartre. Ceux-ci occupaient l'emplacement de l'actuel lycée Jacques Decour, entre l'avenue Trudaine et le boulevard de Rochechouart.

Merci pour votre commentaire !