.

.

jeudi 14 octobre 2010

Jean-Baptiste Clément - Le temps des cerises

Bien qu'écrite en 1866, cette chanson reste associée à la Commune de Paris de 1871. La "plaie ouverte" et le "souvenir que je garde au coeur", initialement dédiés à des amours enfuies, semblent finalement évoquer le souvenir de la fameuse semaine sanglante.



Ecoutez cette version par Nana Mouskouri.


77° section, Cimetière du Père Lachaise, Paris XX°.

2 commentaires:

LEROIDES a dit…

Sauf erreur de ma part, sa tombe est située en face du mur des fusillés de la Commune.
Sans doute pas par hasard ?

JPD a dit…

Tout à fait ! D'ailleurs il y a plusieurs tombes de communards regroupées dans ce coin.