.

.

samedi 4 septembre 2010

Le bal nègre

Cette ancienne ferme du XVIII° siècle transformée en café-tabac abrita, en 1924, la permanence d'un candidat antillais à la députation, Jean Rézard des Wouves. Ces réunions ne tardèrent pas à se transformer en bal, rendez-vous musical des antillais de Paris, mais aussi des noirs d'Afrique et d'Amérique. Très vite, il devint à la mode de finir ses soirées au "Bal Nègre", les "after" étaient nées ! Robert Desnos, Miro, Picasso, Foujita, Calder, Man Ray, Raymond Queneau, Paul Morand, Mistinguett ou Maurice Chevalier, bref le tout Montparnasse de l'époque défilera dans l'ancienne grange toujours debout aujourd'hui.



























En faisant quelques pas dans la petite rue Copreaux, on voit bien la "grange" où se tenait le bal.























Cliquez sur ce lien et écoutez Juliette Gréco raconter ses souvenirs du bal nègre.





Les bétonneurs sont aux aguets...








33 rue Blomet, Paris XV°.

1 commentaire:

Hervé a dit…

Aujourd'hui le bal nègre est toujours en travaux. Malheureusement la grange a été démolie et selon les responsables sa reconstruction doit lui redonner sa splendeur d'antan. À suivre... En espérant que ça ne deviendra pas un énième repère de bobos néo-parisiens.