.

.

mardi 12 janvier 2010

Galerie Véro-Dodat

On dit que c'est la reine des galeries parisiennes mais sait-on que cet exemple de spéculation immobilière si courante sous la Restauration a vu le jour en 1826 grâce à un charcutier, Monsieur Véro qui, aidé par le financier Dodat, construisit cet ensemble.























Le succès fut immédiat car la galerie jouxtait un très important terminus de diligences, d'où un grand nombre de chalands. La disparition des messageries en 1880 - causée par la survenue du chemin-de-fer - annonça le déclin...

















La galerie fut
rénovée en 1980 et 1997. Tous les détails méritent votre attention, comme ces plafonds peints...




























































Des grilles d'aération en forme de lyre !































Relie la rue Jean-Jacques Rousseau à la rue du Bouloi, dans le premier arrondissement.

Aucun commentaire: